Parcours entrepreneurial Rémi-Marcoux : c’est parti!

4 décembre 2013

Ça y est! Le Parcours entrepreneurial Rémi-Marcoux a été officiellement dévoilé, le 15 novembre dernier, lors d’un cocktail, auquel ont assisté des gens d’affaires, des professeurs, des étudiants et de nombreux autres entrepreneurs.

Rappelons que le Parcours entrepreneurial Rémi-Marcoux est possible grâce à un don majeur de 2,5 millions $ de Monsieur Rémi Marcoux et de TC Transcontinental, effectué dans le cadre de la grande campagne Campus Montréal. L’objectif de ce projet est d’éveiller l’entrepreneuriat chez les étudiants qui deviendront des entrepreneurs créatifs et audacieux, socialement responsables, intégrés dans un réseau d’affaires et dotés d’une vision internationale.

Un parcours sur mesure

Une dizaine de jeunes, issus de HEC Montréal, l’École Polytechnique de Montréal et de l’Université de Montréal, pourront, dès janvier prochain, acquérir de l’expérience et développer leur fibre entrepreneuriale. Le parcours s’échelonnera sur une période de 12 à 18 mois, au choix des participants, parallèlement à leurs cours réguliers. « Les élèves pouvaient déjà choisir la formule sport-études, certains pourront maintenant choisir l’option entrepreneuriat-études », a expliqué Luis Cisneros, professeur agrégé d’enseignement du management à HEC Montréal et directeur du Parcours entrepreneurial Rémi-Marcoux.

Le Parcours comprendra trois cours réguliers, mais aussi des activités « expérientielles », comme du parachute pour la prise de risque, du bateau à voile pour le travail en équipe et de la survie en forêt pour la gestion de stress. Les étudiants devront ensuite suivre un stage en vente de deux mois dans une entreprise et proposer une nouvelle approche à ses dirigeants. D’autres activités comme des ateliers, des conférences et du mentorat sur différents sujets, comme l’aspect juridique et l’environnement fiscal, leur seront également offertes.

Créer des entrepreneurs!

Entre le début de leur baccalauréat et la fin, trois ans plus tard, le nombre d’étudiants qui songent à devenir entrepreneurs tend à chuter drastiquement. C’est pour renverser cette tendance qu’a été créé le Parcours entrepreneurial Rémi-Marcoux. « Notre but n’est pas de créer des entreprises, mais bien des entrepreneurs », a précisé M. Cisneros.

Le Parcours ne cible donc pas seulement les étudiants qui veulent fonder leur entreprise, mais aussi ceux qui veulent en acheter une ou qui songent à prendre la relève de leurs parents à la tête de l’entreprise familiale.

« C’est l’entrepreneuriat qui a permis à TC Transcontinental de créer l’une des plus grandes entreprises du genre au Canada. Si nous pouvons contribuer à assurer une relève via la formation économique et l’expérience que les étudiants vivront pendant le parcours, nous en sortirons tous gagnants », a conclu Monsieur Rémi Marcoux, dont le nom a été donné au Parcours, en guise d’hommage au grand entrepreneur qu’il est.

Crédit photo : Valérie Sangin

Sur la photo: Monsieur Rémi Marcoux entouré des membres de sa famille.

 

Afficher un commentaire

0 de 1000 caractères