IVADO : au cœur de l’écosystème de l’intelligence artificielle

Partager

L’Institut de valorisation des données (IVADO) regroupe plus de 1 000 scientifiques (chercheurs, postdocs, doctorants et agents de recherche) de HEC Montréal, Polytechnique Montréal et de l’Université de Montréal. La première vocation de l’Institut est de développer une expertise de pointe dans les domaines de la science des données, de l’optimisation (recherche opérationnelle) et de l’intelligence artificielle.

Dirigé par Gilles Savard, IVADO fait le pont entre les diverses expertises universitaires et les besoins des entreprises.

« Montréal a l’une des communautés en intelligence artificielle les plus dynamiques au monde », explique Hugo Larochelle, chercheur chez Google et responsable de l’équipe Google Brain à Montréal.

IVADO fait partie de cet écosystème et constitue un centre de compétences avancées et multidisciplinaires reconnu dans le monde entier dont les retombées touchent de nombreux domaines. Il participe au développement d’une filière économique autour de l’exploitation des données massives (big data) pour la prise de décision. Il développe des partenariats entre l’industrie, que ce soit des multinationales ou des start-ups, et les milieux administratifs, sociaux et universitaires. Il contribue enfin à l’avancement des connaissances et forme les nouvelles générations de scientifiques des données.

Retombées

  • Consolider le rôle de leader mondial de Montréal, du Québec et du Canada en matière d’intelligence artificielle.
  • Intensifier les transferts de connaissances et de technologies.
  • Stimuler la création d’emplois et le développement d’entreprises à Montréal, au Québec et au Canada.
  • Encourager l’innovation en facilitant la diffusion des résultats de recherche.
  • Favoriser le transfert des innovations vers la société.

IVADO, fruit de la philanthropie et de partenariats

« La philanthropie a été très importante pour le démarrage d’IVADO. Il fallait investir dans quelque chose de nouveau et mettre beaucoup d’efforts pour rassembler des chercheurs qui venaient de disciplines différentes », rappelle Valérie Bécaert, directrice partenariats et mobilisation des connaissances, IVADO.

La philanthropie a permis de créer un rapprochement entre l’intelligence artificielle, la science des données et la recherche opérationnelle au sein des établissements. Il y a ensuite eu la création de partenariats pour des projets de recherche avec des membres corporatifs, la signature de contrats de recherche et la mise en place d’activités de transfert.
Parmi les premiers philanthropes, on trouve de grands noms comme COGECO, Hydro-Québec, CAE et Gaz Métro. Au total, les partenaires publics, privés et gouvernementaux ont investi 230 millions $, dont 93 millions provenant du Fonds d’excellence en recherche Apogée du gouvernement du Canada. Ce dernier investit de manière stratégique dans des domaines où les établissements de recherche postsecondaires canadiens possèdent des forces clés qui leur permettront de devenir des chefs de file mondiaux. IVADO a remporté le concours Apogée grâce à son excellence scientifique et à sa capacité de transfert des connaissances vers les entreprises.

Montréal, plaque tournante de l’intelligence artificielle

IVADO est au cœur de l’écosystème qui a permis à Montréal de devenir un leader mondial en intelligence artificielle. Animé avant tout par les chercheurs qui produisent les connaissances et les transmettent tant aux étudiants qu’aux entreprises, aux partenaires et aux membres, cet écosystème exceptionnel entouré d’acteurs interdépendants comprend également des incubateurs et des accélérateurs comme Element AI. La transformation du leadership scientifique en leadership économique a par ailleurs permis la création de nombreuses entreprises à Montréal.

« L’intelligence artificielle va très probablement révolutionner notre société », insiste Yoshua Bengio, directeur scientifique, IVADO. Collectivement, c’est toute la société qui en profite. Des emplois se créent ici, les talents restent au pays et des entreprises comme Google ouvrent des centres de recherche ou des sièges sociaux à Montréal, faisant de la métropole un pôle économique et scientifique reconnu mondialement.

Toute la société en profite

Yoshua Bengio est enthousiaste. « Ce qui est intéressant avec l’intelligence artificielle, c’est qu’il y aura des retombées dans beaucoup de domaines », dit-il. « On en verra dans le monde médical, par exemple. On verra des voitures qui se conduisent toutes seules. Les ordinateurs vont mieux reconnaître la parole, on aura la reconnaissance visuelle. Ça va être partout. Et il y aura de nombreux impacts dans la vie des gens. »
Le travail des différents acteurs d’IVADO entraîne de nombreuses retombées positives pour la société et favorise l’émergence de nouvelles applications.

Autres réalisations d'IVADO

Autres succès