Humanité : des gestes concrets pour répondre aux besoins des communautés

Partager

Notre société en quête de valeurs est animée par un désir d’humanité. C’est pourquoi les gestes philanthropiques prennent tant d’importance. Ils offrent bien sûr une aide précieuse à des projets essentiels, mais ils apportent également un esprit inspirant qui témoigne des valeurs humaines fondamentales d’engagement et d’entraide.

Le monde académique est un terreau fertile pour faire prospérer ces valeurs. Les actions appuyées par les philanthropes permettent en effet de poser des gestes éthiques, de se rapprocher des communautés, de lutter contre l’exclusion, d’agir concrètement et de réfléchir à des enjeux contemporains.

« Les grands défis de notre société peuvent sembler angoissants, constate Frédéric Bouchard, professeur au Département de philosophie et vice-recteur associé à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation de l’Université de Montréal. Mais il suffit d’aller dans une bibliothèque, un café ou un laboratoire, là où il y a des étudiants en sciences humaines, sociales ou toute autre discipline, pour retrouver son optimisme. Ils comprennent et construisent l’avenir. » 

Des projets comme la Chaire ÉSOPE en philosophie créée grâce à un don anonyme de 1,5 million $, et dont Frédéric Bouchard était le premier titulaire, permettent de mesurer les bénéfices, d’entamer, de pousser et d’encadrer des discussions sur nos valeurs profondes. « La philosophie enrichit la vie des gens et la compréhension du monde dans lequel nous vivons », insiste Frédéric Bouchard. « On voit que des solutions aux défis de demain sont élaborées en ce moment dans nos universités », se réjouit-il.

Retombées

  • Nourrir et baliser des débats de société.
  • Former une relève sensible aux valeurs humanistes dans un environnement technologique.
  • Partager et diffuser les valeurs d’entraide et d’engagement.
  • Soutenir les communautés en développant des connaissances pertinentes.
  • Élaborer des solutions humanistes pour faire face aux défis de demain.

Des projets qui pensent autant qu’ils agissent

D’autres projets inspirants ont vu le jour sur le campus. Appuyés par de généreux dons, ils envisagent chacun le monde à travers une perspective humaniste.

C’est le cas de la Chaire en diversité et gouvernance de l’Université de Montréal, qui a obtenu 1,5 million $ de BMO Groupe financier. Pôle d'excellence interdisciplinaire et interfacultaire, celle-ci met l’accent sur la compréhension du phénomène de diversité et la mesure de ses impacts.

De son côté, la Chaire de recherche Marguerite d’Youville d’interventions humanistes en soins infirmiers a reçu un don de 3,25 millions $ provenant de cinq congrégations religieuses.

« Les activités de recherche sont regroupées autour de trois axes, explique Véronique Dubé, professeure, Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire. D'abord, l’analyse des besoins suivie de l’élaboration et de l’évaluation d’interventions contribuant à la qualité de vie des personnes vulnérables et de leurs proches; ensuite, la désignation des facteurs qui facilitent ou qui entravent les soins infirmiers humanistes; et enfin, le transfert de connaissance, l’utilisation et la valorisation des soins humanistes. »

La Chaire de la famille Blanchard pour l’enseignement et la recherche en soins palliatifs a pour sa part été créée grâce aux dons généreux d’un million $ du Dr Guy Blanchard et de 600 000 $ des Oblates Franciscaines de Saint-Joseph.

« Il est important d’avoir des leviers qui permettent au milieu universitaire de soutenir les pratiques d’accompagnement en fin de vie, explique Jean Pelletier, directeur du département de médecine de famille et médecine d’urgence de l’Université de Montréal, titulaire de la chaire. L’une des caractéristiques de cette chaire, c’est de mettre en contact des spécialistes de domaines aussi différents que des scientifiques ou des théologiens afin de participer à un débat de société qui est, plus que jamais, d’actualité. »

Le Groupe Essilor a pour sa part fait un don de 500 000 $ pour la construction de la nouvelle clinique d’optométrie qui couvre également les besoins en lentilles de L’extension, le centre interfacultaire de soutien en pédagogie sociale et en santé pour les familles du quartier Parc-Extension.

Des talents. Une planète. Un cœur.

Tout au long de sa démarche, Campus Montréal a mis l’humain au cœur de ses préoccupations. Des valeurs unificatrices qui dépassent le temps et les religions ont animé l’élaboration et la mise en place de projets porteurs d’espoir et d’avenir. Cette vision a amené les chercheurs à se rapprocher des besoins des communautés et à faire des gestes concrets pour résoudre des défis actuels.

Autres succès