Samuel Bassetto

Dans le cadre du tournage des nouvelles publicités de la grande campagne, Campus Montréal a demandé aux chercheurs et membres de la communauté universitaire de répondre à la question « Quelle serait votre coupe du monde? ». Autrement dit, que souhaitez-vous accomplir dans le cadre de vos recherches ou de votre parcours universitaire? Voici leurs réponses et des photos tirées du plateau de tournage.

Samuel Bassetto
Professeur adjoint, Département de mathématiques et de génie Industriel, Polytechnique Montréal

« Que ce soit pour les produits que l’on achète ou les services dont nous bénéficions, nous recherchons des éléments exempts de défauts, de défaillances et de malfaçons. L’expérience que l’on a de la qualité est quotidienne. Elle est, avec la production de masse, un élément essentiel du développement de notre société telle que nous la connaissons. Au niveau de la fabrication des produits et services que nous consommons, cette qualité absolue s’obtient par des processus de production parfaitement adaptés et maîtrisés, ainsi que par leur amélioration continuelle.

De très nombreuses méthodes et outils existent pour viser l’atteinte d’une qualité parfaite. Malgré cela, nous constatons des défaillances qui touchent tant les produits que les services. Cela va d’une expérience ponctuelle de non-qualité, à un rappel massif de produits ou de services. Dans nos sociétés où la tolérance est très faible face à de tels événements, et la recherche de coupables systématique, de telles erreurs font mal.

Mes travaux de recherche portent sur la compréhension des mécanismes de maîtrise des processus de production. Ils visent à les renforcer et à permettre une vraie garantie des niveaux de qualité. Mes travaux portent également sur les démarches d’amélioration continue de façon à les rendre plus opérationnelles et à en favoriser l’adoption. Les résultats de mes travaux de recherche mettent en mouvement l’amélioration continue dans les organisations. Face à un défaut de qualité, on pourra maintenant répondre aux questions suivantes, et ce, dans toutes les organisations : à qui transmettre mes observations? Qui s’en charge? Comment puis-je contribuer à la solution? Quelle est la cause? Que faire pour améliorer la situation? Où en est-on? »

Samuel Bassetto fait partie de l’Institut de valorisation des données (IVADO) avec plus de 560 étudiants aux cycles supérieurs et 90 professeurs-chercheurs de HEC Montréal, Polytechnique Montréal et de l’Université de Montréal. IVADO contribue à propulser Montréal comme leader mondial du big data. »

Découvrez IVADO