Campus Montréal a demandé à des chercheurs et membres de la communauté universitaire de répondre à la question « Quelle serait votre coupe du monde? ». Autrement dit, que souhaitez-vous accomplir dans le cadre de vos recherches ou de votre parcours universitaire? Voici leurs réponses.

Julie Lessard

L’ultime but à atteindre dans le cadre de mes recherches serait la découverte d’une cible thérapeutique contre le cancer. L’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) où j’exploite mon laboratoire a mis en place la première chaîne canadienne de découverte de médicaments anticancer en milieu académique. À l’IRIC, nous avons accès à toute l’infrastructure nécessaire pour y arriver, incluant 11... LIRE

François Courchesne

Mes intérêts de recherches portent sur l'étude des mécanismes contrôlant la biogéochimie des éléments dans les écosystèmes terrestres à diverses échelles spatiales, dont celles du paysage, du bassin versant et de l’interface sol-plante. Ces travaux s’articulent autour de trois pôles de recherche.

Le premier concerne les processus contrôlant la dynamique temporelle et la variabilité spatiale du cycle des éléments nutritifs... LIRE

Hélène Trudeau

Comme chercheure en droit de l’environnement, mon objectif principal est de m’assurer que les développements économiques et technologiques se fassent en tenant compte des principes juridiques élaborés sur la scène internationale pour donner un contenu au concept de développement durable : pollueur-payeur,  précaution, prévention, participation des citoyens, etc. Qu’il s’agisse de protéger ou de restaurer l’environnement, le... LIRE

Michel Labrecque

J’ai souvent l’occasion de parler de mes travaux de recherche : avec mes collègues, en conférence, avec les médias ou avec moi-même , dans mes moments d’introspection. Une question revient souvent : ça marche-tu? Je m’intéresse au rôle des plantes pour décontaminer les sols pollués. On appelle cela la phytoremédiation et elle est au cœur de mes activités de recherche depuis plusieurs années.  J’aimerais pouvoir dire... LIRE

Ola Jabali

Je travaille avec plusieurs chercheurs et notre objectif est de vivre dans une ville où la pollution et la circulation ne sont pas des problèmes majeurs. À travers notre recherche,  nous développons  des outils d'aide à la décision qui contribuent à résoudre des problèmes logistiques. Parmi ces problèmes, nous étudions la manière d’intégrer les véhicules électriques au transport des marchandises. Nous visons notamment à... LIRE

Chantale Dumoulin

L'incontinence urinaire touche entre 30 et 50 % des femmes âgées de plus de 65 ans. L’incontinence a une incidence considérable sur la qualité de vie de ces femmes, car elle affecte leur santé psychologique et physique, gêne leurs relations interpersonnelles, diminue leur fonction sexuelle, limite leur participation aux activités sociales et contribue à leur perte d’autonomie, en plus d’avoir de grandes répercussions financières... LIRE