Un succès historique pour la philanthropie universitaire francophone

19 avril 2017, 08h30

par Louise Arbour, Guy Breton, Denis Coderre, Hélène Desmarais, Christophe Guy, Geoffrey Molson, John Parisella, Michel Patry, Louise Roy, Michael Sabia, Michèle Thibodeau-DeGuire et Thierry Vandal

Nous avons tous été impressionnés par le succès de la grande campagne de financement Campus Montréal, au profit de HEC Montréal, de Polytechnique Montréal et de l’Université de Montréal. Avec un total de dons de 581 millions de dollars, elle a dépassé son objectif ambitieux de 500 millions de dollars, marquant ainsi un nouveau sommet pour les universités francophones dans le monde.

« Une grande partie des sommes recueillies sont déjà à l’œuvre. Par exemple, si l’on parle autant de Montréal comme plaque tournante du secteur émergent de l’intelligence d’affaires, de la recherche opérationnelle et de l’intelligence artificielle, c’est en grande partie grâce au nouvel Institut de valorisation des données (IVADO), l’un des grands succès de cette campagne. »

Les dons recueillis permettent l’instauration d’une trentaine de chaires de recherche et de fonds en médecine, en ingénierie, en gestion, en entrepreneuriat ainsi qu’en sciences humaines et sociales. Elles procurent des bourses d’excellence à des étudiants talentueux. Elles servent de bougie d’allumage à des projets qui seront transformateurs pour le Québec, comme le Campus MIL, un grand projet scientifique et urbanistique, que l’on aménage actuellement à Montréal, aux portes du Mile-End et de Parc-Extension.

Contexte mondial oblige, nos donateurs ont compris que la force d’une université est proportionnelle au soutien qui lui est accordé, individuellement et collectivement. Or, l’évolution de notre société requiert des universités fortes, des universités qui se démarquent à l’échelle internationale. Parce que rien n’est plus important pour notre avenir que le développement de notre potentiel humain, que notre faculté de créer de nouveaux savoirs et d’innover.

Nous remercions toutes les personnes qui ont contribué à ce grand succès. Nous pensons aux grands donateurs privés et corporatifs, bien sûr, mais aussi aux étudiants, aux professeurs, aux employés et aux diplômés des établissements qui ont participé à cette mobilisation, chacun à la mesure de ses moyens.

Chaque fois que nous nous mobilisons collectivement au service du savoir et du talent, nous nous donnons une meilleure société.

581 millions de mercis !

Afficher un commentaire

0 de 1000 caractères