Le site Outremont remporte un prix en environnement et développement durable pour ses liens avec la communauté

6 mai 2016, 09h13

Projets phares

Le 26 avril dernier, lors de la 10e édition du Gala de reconnaissance en environnement et développement durable de Montréal, le site Outremont de l’Université Montréal a remporté le 1er prix dans la catégorie Entreprises et institutions pour ses projets éphémères. Le prix reconnait non seulement l’engagement des citoyens pour un environnement durable, mais aussi le maillage entre les résidents des quartiers avoisinants du site Outremont et les différents organismes depuis le début du chantier de ce nouveau campus.

Le Gala est organisé par le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), en collaboration avec la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal et la Ville de Montréal. Il a pour objectif de célébrer la ténacité, l’enthousiasme et la créativité des partenaires du Plan de développement durable de la collectivité montréalaise.

Une opportunité de se rapprocher des communautés

Situé sur le terrain de l’ancienne gare de triage du Canadien Pacifique, le site Outremont accueillera, dès 2019, le Complexe des sciences de l’Université de Montréal. Celui-ci abritera les activités de recherche et d’enseignement des départements de chimie, physique, sciences biologiques et géographie. Près de 2 200 étudiants, professeurs, chercheurs et membres du personnel fréquenteront ce nouveau campus urbain.

L’Université de Montréal n’a pas voulu attendre leur arrivée pour faire vivre le site. « En attendant 2019, on s’est dit qu’il fallait que le site Outremont vive tout de suite. C’est pour ça que nous avons eu l’idée, en collaboration avec les collègues du développement durable, de regarder si des projets éphémères en agriculture urbaine ne pourraient pas voir le jour sur le site », a commenté Madeleine Rhéaume, coordonnatrice des relations avec les communautés du site Outremont, dans la vidéo de présentation du projet au Gala.

C’est ainsi que des projets éphémères, réalisés avec des acteurs locaux des quartiers limitrophes au site, ont vu le jour dès le début des travaux d’infrastructure en mai 2015. « Il ne faut pas attendre que l’on coupe le ruban pour que le site ou le Complexe puisse commencer à vivre dans l’imaginaire des gens. Il faut commencer à s’approprier le site et le rêver. Et le rêver, c’est d’y amener les gens en leur faisant vivre une expérience agréable », ajoute Madame Rhéaume. Depuis un an, les projets ont donc réussi à créer un environnement unique, accueillant et inspirant qui a suscité l’intérêt et attiré la participation. Des activités apicoles, horticoles et éducatives accessibles à tous ont été présentées, dont un potager pour les citoyens, la production de miel et des «5@salades ».

Une autre saison chargée en activités

Cette année encore, le site s’apprête à accueillir les amateurs d’environnement et les passionnés de nature avec une programmation qui grouille d’activités vertes et rassembleuses. L’équipe du site Outremont souhaite également lancer des projets scientifiques en collaboration avec des centres de recherche de l’UdeM.

La nouvelle saison des projets éphémères a officiellement été lancée le 10 avril dernier avec une cabane à sucre unique organisée en partenariat avec l’Esplanade. L’été qui s’annonce verra à nouveau un grand nombre de projets éclore et fleurir pour le plus grand plaisir de tous, dans un esprit festif, de partage et d’entraide. La programmation des projets éphémères sera disponible sur le site web du site Outremont dans les prochaines semaines. D’ici là, vous pouvez consulter le photoreportage sur la cabane à sucre.

Le prix remporté lors du Gala ainsi que la participation active de la communauté démontrent que les Montréalais sont friands de ces projets éphémères et que ceux-ci leur permettent de prendre déjà possession du site Outremont. La saison 2016 s’annonce florissante et la campagne Campus Montréal bat son plein. C’est un pas de plus vers la réalisation du grand projet de société qu’est le Complexe de sciences de l’Université de Montréal.

Afficher un commentaire

0 de 1000 caractères