Montréal, capitale canadienne du big data avec l’IVADO

14 mars 2016, 14h06

Projets phares

En lançant Campus Montréal il y a quelques années, nous nous engagions à dynamiser un mouvement important de liaison entre le milieu des affaires et les universités. Nous savions que nous découvririons la pleine portée de ce mouvement à mesure de l’avancement de la campagne. Pour ma part, j’ai fait au fil des mois d’innombrables rencontres de gens de cœur et de talent — étudiants, chercheurs, donateurs, partenaires, experts et professionnels passionnés dans tous les domaines. Plus Campus Montréal prend du galon, plus mon rôle est une extension naturelle du leitmotiv de mon parcours : poursuivre mon engagement citoyen en amenant les décideurs de plusieurs milieux à collaborer pour le mieux-être de la société.

Les experts que j’ai rencontrés sur le campus et dans le milieu des affaires me disent tous qu’ils doivent composer avec un monde qui change de plus en plus vite et qui se complexifie. Ils ont raison, nous devons tous comprendre un nombre grandissant d’informations pour tirer notre épingle du jeu et bâtir des succès atteignant l’échelle planétaire.

Aujourd’hui, les humains produisent en deux jours autant de données que ce que l’humanité a produit jusqu’au tournant du millénaire. En cette ère du big data, le succès sourit aux sociétés qui savent se servir des données pour nourrir leurs réflexions, mieux utiliser leurs ressources et prendre les meilleures décisions aux bons moments.

Pour ces raisons, Campus Montréal concentre son attention sur un projet phare de campagne, l’Institut de valorisation des données (IVADO). C’est un projet transversal, car ses retombées sont essentielles pour faire avancer tous les domaines de la science et de l’ingénierie. Avec l’IVADO, le Canada bénéficiera des atouts qui caractérisent Montréal comme métropole de la valorisation du big data : des expertises de toutes les disciplines qui convergent sur un même campus de classe mondiale; la première force en recherche opérationnelle, science des données et intelligence artificielle au monde;  deux langues internationales plutôt qu’une seule pour faire fructifier la formation, la recherche et l’innovation canadienne dans le marché international.

Collaborer, analyser, décider, résoudre, apprendre et améliorer — c’est la base de la chaîne de production de valeur dans une économie du savoir. « Resourcefulness », disait récemment le Premier ministre Justin Trudeau en parlant des qualités du Canada. C’est ce que j’observe à Montréal. Côte à côte, les professeurs Yoshua Bengio et Andrea Lodi, leurs collègues, leurs étudiants et leurs partenaires dans plusieurs organisations et entreprises sont à l’œuvre. Ils bâtissent à Montréal un écosystème d’innovation qui carbure aux données. C’est un écosystème ouvert sur le monde – la porte d’entrée s’appelle l’IVADO.

Pour appuyer l’IVADO, rendez-vous sur la vitrine du projet.

Découvrez l’IVADO

 

Afficher un commentaire

0 de 1000 caractères