Un site qui grouille d’activités de verdissement

29 septembre 2015, 11h54

Projets phares

La belle saison est toujours une période très active pour les Québécois. Il en est allé de même pour le Site Outremont qui est le théâtre de travaux de l’Université de Montréal en vue de la construction du futur Complexe de sciences et de génie. Au cours de la saison estivale, la communauté a pu s’approprier le site grâce à des projets mis sur pied pour profiter de l’immense terrain de 239 000 mètres carrés en attendant l’inauguration du complexe.

Le projet du Site Outremont n’est pas qu’universitaire. Consciente de son rôle social, l’Université souhaite offrir un nouveau milieu de vie qui servira à la fois les intérêts de la communauté universitaire et ceux des résidents des quartiers limitrophes. C’est entre autres dans cet objectif que Alexandre Beaudoin, biologiste et conseiller à la biodiversité à l’UdeM, a piloté plusieurs des projets éphémères qui se sont tenus sur le site cet été. En effet, un espace sur le site a été réservé pour créer des jardins éphémères rassemblant en un seul endroit des activités apicoles, horticoles et éducatives accessibles à tous.

Une prairie mellifère pour nourrir des abeilles

Un pré ensemencé de plantes riches en nectar et en pollen a servi de milieu de vie aux abeilles de deux ruches installées par l’UdeM pour l’été. En plus de produire du miel tout l’été, les abeilles et les autres insectes abrités au Site ont contribué à polliniser les jardins potagers de tout le voisinage.

Des potagers pour les citoyens

Profitant d’un jardin de 305 mètres carrés, les bénévoles ont cultivé des plants biologiques variés avec l’eau et la terre fournies sur les lieux et ont récolté les fruits (et les légumes!) de leur labeur en guise de récompense. Par ailleurs, des visites éducatives sont organisées jusqu’à la fin octobre.

Des plantes pour les papillons et… les scientifiques

Des asclépiades ont été mises en terre pour attirer et nourrir les papillons monarques. Cette espèce est en voie de disparition entre autres à cause de la rareté de cette plante nourricière. L’introduction de ces plants permet non seulement de favoriser la survie de cette espèce, mais aussi d’observer de splendides et rares spécimens. D’autre part, ces végétaux produisent une soie lipophile et hydrophobe qui peut servir lors de déversements accidentels d’hydrocarbures ou encore dans la confection de manteaux d’hiver ou de sacs de couchage très chaud. Autant d’applications qui intéressent les chercheurs!

Une pouponnière d’arbres

Dans le cadre de Semences d’avenir pour le mont Royal, projet collaboratif avec les Amis de la montagne qui implique des élèves des écoles primaires, les enfants sont invités à récolter des semences et à prendre soin des plantules. Les petits plants sont ensuite placés en pouponnières pour poursuivre leur croissance. Environ 20 % des jardins éphémères sont occupés par une canopée végétale qui sert de pouponnière à près de 10 000 arbres et arbrisseaux jusqu’à leur transplantation dans des espaces publics ou aux abords d’institutions.

De la laitue bio, hyper locale et des ateliers de jardinage

Les lieux ont aussi servi à la production de micropousses et de légumes à feuilles selon la technique de « spin farming » qui permet d’optimiser le rendement du sol grâce à un cycle de rotations rapides des cultures (permaculture). Ce type de production très prisée pour ses qualités biologiques a permis la récolte de milliers de laitues par semaine qui ont été vendues à des marchés et restaurants encourageant la production hyper locale. Également, il était possible de suivre des ateliers de jardinage écologique et de confection de compost tout l’été.

Devant la popularité et le succès de ces projets éphémères, l’Université de Montréal prévoit reconduire plusieurs d’entre eux au cours des prochaines années sur le Site Outremont. De nouveaux concepts seront aussi intégrés, toujours dans le même objectif, celui de servir et rassembler les communautés avoisinantes  autour de ce site prometteur d’avenir pour tous.

Merci aux partenaires des projets éphémères du Site Outremont : Soverdi, Vrac Environnement, Héritage Laurentien, Miel Montréal et la Coopérative Bioma.

Sur la photo : Sur le site du futur Complexe de Sciences et de génie, la laitue et les ruches d’abeilles qui atténuent le bruit des camions.

Crédit photo : Amélie Philibert

Afficher un commentaire

0 de 1000 caractères